Description logo pour referencement
   

:: Un avis mitigé : Bordemarge ::

A la Une
auteur Emmanuelle Nuncq
N° ISBN978-2362310454
EditeurCastelmore
Pages320
Parution2012-04-13
TypeRoman

Tranquille le métier de bibliothécaire ? Pas si sûr…

Qui n’a jamais rêvé de devenir le héros ou l’héroïne de son roman préféré ? De troquer un quotidien un peu trop morne pour vivre des aventures exaltantes ? Emmanuelle Nuncq, auteur et bibliothécaire l’a fait. Pour son deuxième roman, elle projette son héroïne (bibliothécaire elle aussi) dans les univers fantasy, de cape et d’épée qui ont bercé son enfance.
 

 

 

 

De cruels pirates, une héroïque héritière, de la magie et des machines à vapeur… Vous êtes à Bordemarge.

 


Violette, solitaire et désabusée, tente de survivre à sa dépression derrière son bureau de bibliothécaire. Roxanne, héritière du royaume de Bordemarge, se bat pour reprendre son trône à l’ignoble Silas.

 

 

L’une vit à Allancourt, petite ville du monde réel, l’autre parcourt les routes de Bordemarge, univers romanesque empreint de magie. L’une veut fuir son quotidien, l’autre doit échapper à un ennemi mortel.
 

 

Tout les oppose et rien ne laisse envisager une rencontre en chair et en os de ces deux jeunes femmes. Rien, sinon un tableau magique qui permet de passer d’un monde à l’autre. Et c’est ainsi que la volcanique Roxanne va entrer (violemment) dans la triste vie de Violette et l’envoyer à sa place affronter les périls de Bordemarge.

 

Mais rassurez-vous, en digne héroïne, Roxanne ne laissera pas Violette seule très longtemps. Juste le temps pour toutes les deux de découvrir la vie très codifiée de deux mondes parallèles…

 

 

 


Un univers très tentant mais qui nous laisse sur notre faim

 


Bordemarge se présente comme un mélange de fantasy et de cape et d’épée avec même une touche de steampunk. On y croise de la magie, du romantisme, d’affreux méchants, de curieuses machines à la mécanique complexe, des pirates portant le haut-de-forme et la montre à gousset, des chiens venus des enfers, des amis dévoués jusqu’à la mort et des combats pour l’honneur. Ajoutez-y deux personnages de notre époque et constatez le mélange détonnant !

 


Un univers qui s’annonce donc très riche et dans lequel on a vite envie de se plonger. Mais hélas celui-ci reste toujours en arrière plan de l’histoire, flou et peu dévoilé. Alors qu’on s’imagine, le sourire aux lèvres, des personnages aux costumes farfelus oscillant entre XVIIème et XIXème siècle, la toile de fond sur laquelle les intégrer se dérobe souvent à notre imagination.

 


De nombreuses allusions sur le passé des personnages et de Bordemarge sont semées tout au long de l’histoire et nous mettent l’eau à la bouche. Quelle est l’histoire d’Angus et d’Eléonore ? Qui est la petite vieille enfermée dans les cachots du château ? Nous ne le saurons jamais. Si la plupart des personnages secondaires sont très peu développés, d’autres au contraire se dévoilent trop vite. Comment ne pas deviner qui est l’Orfèvre ?

 

 

 


Les ingrédients d’une bonne recette… Dommage que la pate ne lève pas…

 


Emmanuelle Nuncq joue sans complexe et intelligemment avec les clichés et les stéréotypes des romans de fantasy et de cape et d’épée. On retrouve tous les codes des genres en question, toutes les références cinématographiques et littéraires qui s’y attachent. C’est amusant, mais malheureusement pas suffisant pour plonger complètement le lecteur dans l’histoire.

 


Le rythme soutenu des premiers chapitres, accentué par l’alternance entre Allancourt (le monde réel) et Bordemarge (le monde magique), donne vraiment envie d’aller de l’avant. Cependant, quelques enchaînements incohérents d’actions entre certains chapitres nuisent à la fluidité de l’histoire. Il manque des éléments de transitions : ont-ils été coupés pour réduire le nombre de pages ? Si c’est le cas, rendez-les nous !!!

 

 

 

 

Il se crée un réel attachement aux rêves et à l’humour (comme les bonus de la fin, façon bêtisier de film !) d’Emmanuelle Nuncq, on aimerait tellement prendre autant de plaisir à lire Bordemarge qu’elle à l’écrire (ce qui se ressent indéniablement). Peut-être avec un prochain roman ? 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Un avis mitigé : Bordemarge : Ya Book