Description logo pour referencement
   
Interview : Patrick Delperdange, le père d’Ishango
A la Une
auteur Patrick Delperdange
Parution2011-09-15
GenreSF/Fantasy

Le dernier volet de la trilogie Ishango est disponible

La trilogie, les infos sur 

 

notre coup de coeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Interview de l’auteur : Patrick Delperdange :

 

Yabook.fr : Bonjour Patrick Delperdange, vous êtes un auteur très productif dans de nombreux domaines et depuis de nombreuses années. Qu’est ce qui vous a donné envie d’écrire tout d’abord ?

 

Patrick Delperdange : Je suis devenu écrivain parce que j’étais un lecteur. J’avais lu tellement de livres que je me suis dit que je pouvais au moins essayer d’en écrire un. Et c’est alors que le cauchemar a commencé...

 

Yabook.fr : Qu’est ce qui vous a amené à vous tourner aussi vers un public de jeunes et ados ? Que trouvez vous éventuellement auprès de ce public que vous ne trouvez pas chez les adultes ?

 

Patrick Delperdange :  Je me suis mis à écrire pour la jeunesse à la demande d’un éditeur. Je ne sais pas très bien ce que les jeunes offrent de différent des vieux, à part d’être jeunes. Peut-être qu’ils sont également un peu moins vieux. Je me comprends. C’est déjà ça.

 


Yabook.fr : Quel est le secret d’une telle capacité à écrire sur tous les fronts ? Quelle muse vous inspire (ou quelle paire d Anges ?) ?

 

Patrick Delperdange : Travailler dans différents domaines me permet d’aborder des thèmes et des genres différents, en évitant la lassitude. Je ne supporterais pas d’écrire à la chaîne des polars adultes, ou des trilogies fantastiques, ou des scénarios de thriller. En alternant, j’espère retrouver une sorte de fraîcheur, et surtout de plaisir. (Retenez ce dernier mot, parce que je crois qu’il va revenir...). Quant aux substances qui me permettent de tenir, elles sont pour la plupart liquides (je tiens les recettes à votre disposition).


Yabook.fr : Quelle est la genèse de la trilogie Ishango... comment l’histoire est-elle née dans votre imagination ?

 

Patrick Delperdange :  J’évoque l’affaire en fin de volume. Apprendre l’existence de ce petit objet anodin, ce bout d’os taillé découvert au beau milieu de l’Afrique noire, et le fait que cet objet était la preuve que des gens pratiquaient le calcul aux alentours du quinzième millénaire AVANT Jésus-Christ. Tout cela m’a plongé dans une transe dont je ne suis pas encore totalement sorti. L’histoire d’Ishango est en quelque sorte le stigmate (en trois volumes) de cette étrange affection.


Yabook.fr : Avez vous voyagé ou vécu en Afrique ?

 

Patrick Delperdange :  Non. Jamais mis les pieds. Sauf en songes (mais là, je peux vous dire que c’était bien intéressant).

 


Yabook.fr : Quel lien entretenez-vous avec les personnages, Martin notamment ?

 

Patrick Delperdange :  Martin est mon fils, et je suis dieu le père. Vous n’étiez pas au courant ?



Yabook.fr : Pour ce 3em volume, quelle aventure va vivre le personnage et que va devenir l’Os (en nous gardant le suspens, bien sûr) ?

 

Patrick Delperdange :  Pour préserver le plus efficacement possible le suspense dont vous parlez, je peux vous dire que le personnage va vivre des aventures, et qu’il va arriver des choses à l’os. Pour le reste, je ne peux que vous conseiller la lecture de ce tome. 

Yabook.fr : N’est-il pas difficile de "quitter" un personnage et son univers, après une telle aventure en trois volumes ?

 

Patrick Delperdange :  Il est vrai qu’il m’arrive encore de croiser de temps à autre Martin dans la rue, et de penser que le vent de la savane souffle dans le jardin. Mais je ferme alors les yeux, et je me rends compte que tout cela est vrai.


Yabook.fr : Croyez-vous à la magie ?

 

Patrick Delperdange :  Parfois. Surtout le soir. Vers 22 heures trente. Ne me demandez pas pourquoi, vous seriez déçue. 


Yabook.fr : Quels retours ave-vous de vos jeunes (ou moins jeunes) lecteurs sur cette trilogie ?

 

Patrick Delperdange :  Des retours d’invendus (le moins possible, heureusement). A part ça, les jeunes lecteurs, comme les autres, sont discrets, et gardent la plupart du temps leurs impressions pour eux.



Yabook.fr : Lorsque vous écrivez, vous qui vous présentez par ailleurs comme un "sale type" (humour en référence avec votre site), vous sentez-vous investi d’une responsabilité vis-à-vis de la jeunesse, souhaitez-vous transmettre quelque chose ?

 

Patrick Delperdange :  La seule responsabilité que je m’octroie est celle de donner du plaisir (ah, je vous avais dit qu’il allait revenir, ce mot). Me donner du plaisir à écrire. Et en donner autant que possible à ceux qui vont découvrir ce que je leur ai concocté dans mon antre, aux alentours de 22 heures 30.

 


Yabook.fr : Vous êtes né, je crois en 1960, avez-vous préservé intacte votre âme d’enfant pour continuer à faire rêver, à écrire pour les jeunes et à parler la même langue ?

 

Patrick Delperdange :  Né en 1960, vous dites ? Vous êtes certaine de ce que vous affirmez ? Cela voudrait dire que j’ai... Que j’ai... Mais... C’est une plaisanterie, j’espère ?


Yabook.fr : Quel est votre livre de chevet actuellement ? si vous avez encore le temps aussi de lire ..

 

Patrick Delperdange :  Il me reste du temps pour lire, oui. Sont éparpillés autour de moi des dizaines de bouquins, certains entamés, d’autres pas encore, qui lancent leurs petits bras vers moi pour que je me saisisse d’eux. Les livres sont exigeants. Mais j’aime ça. Incorrigible.


Yabook.fr : Vous semblez assez détaché de ce que l’on peut dire ou penser de vous, qu’est-ce qui compte avant tout pour vous lorsque vous publiez un ouvrage ?
Etes-vous sensible aux prix et autres reconnaissances officielles par exemple ou aux bonnes critiques littéraires ? 

 

Patrick Delperdange :  Je ne suis pas du tout détaché, n’allez pas croire ça. Je suis même tout à fait attaché. Ma femme me le rappelait encore hier, en resserrant les noeuds de la corde qui me maintient assis sur ma chaise de travail. A part ça, les gratifications sont toujours plaisantes à recevoir, bonbons au miel, petits tapotements sur le haut du crâne, plantureux à-valoirs. Surtout ces derniers, d’ailleurs, à la réflexion.

 

à ne pas rater.... Ishango volume 3.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview : Patrick Delperdange, le père d’Ishango : Ya Book