Description logo pour referencement
   
Interview de Yanick Champoux
A la Une
auteur Yanick Champoux
GenreSF/Fantasy

Avec lui, fantaisie, humour et science fiction au rendez-vous !

Interview de Yanick Champoux, l’un des trois auteurs de l’Académie des Chasseurs de Primes…

Coup de Cœur ACAMDEMIE DES CHASSEURS DE PRIMES ICI
Retrouvez l’Interview de Michel Lacombe ICI
Et de Benoît Godbout ICI



Yabook : Bonjour Yanick Champoux, vous êtes auteur (scénariste) de L’Académie des Chasseurs de Primes tome 2.5 Les Vacances, depuis quand écrivez-vous pour la jeunesse ?

Yanick Champoux : Depuis ma propre adolescence. Bien qu’il est trompeur de dire que j’écris pour la jeunesse. Ou pour tout autre groupe cible. J’écris principalement pour moi-même (totalement égotique, je sais, mais non moins vrai). Que mes histoires prennent preneurs dans un plus grand contexte n’est qu’un heureux collatéral.



Yabook : Quel a été votre parcours pour exercer ce métier ?

 Yanick Champoux : De tout temps, mes activités reliées à la bande dessinée furent plus du côté hobby que du côté professionnel.
Mes premières collaborations dates de l’école secondaire et, adressèrent des sujets tel la véritable origine de la fête de l’Halloween ainsi que l’état du marché de la poupée dans le milieu des années 80. Cette période culmina avec la création d’un fanzine à la vie courte mais rebondissante.
Par la suite, lors de mes années collégiales, je me joins au journal étudiant local et y fit la connaissance de Michel Lacombe. Nos premières collaborations — entre autre une série intitulé Le Zéro Absolu — virent le jour dans les pages du-dit journal.
Quelques années plus tard, Michel me mis en contact avec quelques artistes désirant des scripts pour le magazine québécois d’humour Safarir. Un du nombre était un certain Benoit Godbout, qui voulait quelques aventures spatiales pour son groupe d’étudiants. Et, comme ils disent, le reste appartient à l’histoire...



Yabook : Est-ce votre travail à 100 pour 100 (sinon quels autres métiers
exercez-vous ? )

Yanick Champoux : Ces jours-ci, je gagne principalement ma vie en tant que programmeur.


Yabook : Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire pour la jeunesse et quels sont
vos objectifs ?

Yanick Champoux : J’imagine que ma motivation et mes objectifs sont les mêmes que ceux qui animent les raconteurs d’histoires qui apparaissent magiquement autour de tout feu de camp. Il y a quelque chose de profondément satisfaisant à tisser une bonne histoire et voir un public y réagir en retenant leur souffle, en pouffant de rire, ou en tombant dans un silence songeur (en espérant, bien sûr, que ces réactions soient synchronisées avec les moments tendus, comiques et profonds de l’histoire).


Yabook : Comment entretenez-vous votre imaginaire (s il en est besoin) Qu’est ce
qui vous inspire ?

Yanick Champoux : L’inspiration vient d’absolument tout. Une omelette le matin, par exemple, me fait considérer l’état psychologique de l’unique œuf restant dans le carton, ayant vu tout ses amis être craqués et battus en une masse informe avant d’être grillés. Il est horrifié, bien sûr, mais une détermination féroce peut-elle naître dans sa coquille ? Pourrait-il soudainement avoir l’idée de faire un pacte avec les légumes et condiments. Si oui, que pourrait-il m’attendre la prochaine fois que j’irai chercher du lait avant d’aller me coucher ?


Yabook : Quand vous n’écrivez pas, ne travaillez pas, que faites vous ? Autrement
dit, quelles sont vos autres passions ?

Yanick Champoux : Étant un avide programmeur, j’ai perpétuellement un certain nombre de projets sur le feu. Sinon, j’ai une passion pour les orchidées, et passe plus d’une soirée à crocheter des amigurumis. L’été, j’ai aussi un jardin à l’extérieur, ainsi qu’un mini-étang où je prends plaisir à enquiquiner une masse incroyable de batraciens.


Yabook : Parlons de l’Académie T2.5 … Comment êtes vous entré dans cette aventure collective ? Sachant que 2 albums ont aussi été publiés avant celui-ci. Genèse de l’histoire... ?


Yanick Champoux : J’ai joins l’aventure à l’époque où ACP était encore publié à coup de mini-aventures (qui deviendrons plus tard le coeur de l’album #1) dans le magazine Safarir. À l’époque, Michel me demanda si j’étais intéressé à écrire quelques scripts. "Pourquoi pas ?", je me suis dis. Apparemment, je n’ai pas encore trouvé de réponse à cette question.


Yabook : Quelle est votre part exacte de participation ?

Yanick Champoux : Scénariste.


Yabook : Quels sont les personnages dont vous êtes le plus proche et pourquoi ?

Yanick Champoux : Aussi singulier que cela puisse paraître, ce sont les créatures extra-terrestres qui apparaissent au gré des aventures de nos élèves, qui reflètent et célèbrent mon amour pour tout ce qui est hétéroclite et bizarre.. Et de tout le lot, les Närs sont mes préférés. Originalement un hommage obscur à la coccinelle de Gotlib, ils eurent un succès tellement rebondissant avec nos lecteurs qu’ils sont maintenant partie intégrante de l’univers ACP.



Yabook : Vous signez les scénarios de quelles histoires dans ce tome 2.5 Les Vacances ?
De quoi parlent elles ?

Yanick Champoux : Sly et Placide - on découvre un côté plus vulnérable de Sylvestre, et la splendeur légèrement abrutissante de Chienbingri-La.

 Sigmund et Valentin - une version science-fiction de la souris des champs et la souris de ville. Mais avec une discothèque. Et des licornes portées au truantisme.

 Gaël et Cacendre - la genèse de cette histoire est dans le désir de l’artiste d’avoir quelque chose de grandiose. Dans cette optique, nous avons Cace suivant Gaël dans sa quête pour les plus extrêmes des sports extrêmes sur Morvak-13, la planète ou le commun des mortels communément meurt.

 La fête de l’Hégémonie harmonieuse - Où il est présenté l’origine de cette fête célébrée à travers la Galaxie.

 Scouine et Pappus - Un interlude à la Tom et Jerry, où Tom a soudainement une prédilection pour les bas non-lavés, et Jerry se trouve à être un parasite capillaire.

 Le banquet - Les professeurs sont absents pour un *ahem* séminaire et les élèves sont seuls à l’Académie pour les célébrations de l’Hégémonie harmonieuse. Auront-ils un souper bien pénard ? Ah ! Ça serait bien mal connaître le destin...


Yabook : N’est-il pas difficile de travailler aussi nombreux sur un même projet ?

Yanick Champoux : Pas véritablement. Après des séances de brainstorming entre Benoît, Michel et moi-même, les scripts furent écris en isolation relative. Une fois finis et approuvés par les deux autres auteurs principaux, ils furent passés à l’artiste et... hop, magie !


Yabook : Comment l’idée de ces histoires sont-elles nées dans votre imaginaire ?

Yanick Champoux : Dans quelques cas, la graine fut plantée par Benoit ou Michel. Dans d’autres, l’artiste avait un désir ou un personnage spécifique en tête. Dans le reste des cas, j’ai tout bonnement considéré les différents personnages et me suis demandé : "si j’était X, comment voudrais-je passer mes vacances ?"



Yabook : Vous estimez que cet album s’adresse à quel genre de public et quelle
tranche d’âge ?

Yanick Champoux : De 10 à 100 ans. Avec une extension jusqu’à 110 ans, mais seulement si les textes sont lu à plus haute voix.


Yabook : Quel est votre regard sur le travail des illustrateurs et coloristes ?

Yanick Champoux : Minimal. Un des grands plaisirs de la bédé de science-fiction est de créer les concepts les plus bizarroïdes, et voir ce que les artistes feront avec. Et je dois dire, je suis très rarement déçu du résultat.


Yabook : Quels sont les livres (BD, romans etc) de référence en matière de
Science Fiction selon vous ?

Yanick Champoux : La série Dune, de Frank Herbert ; Isaac Asimov en général, le cycle de Fondation en particulier. Arthur C. Clarke.
Et, généralement, tout les grands classiques. Dans le matériel plus récent, peut-être The Gap Into Madness de Stephen Donaldson (bien que cette série est des plus noire et déprimante. Caveat Emptor).


Yabook : Vous faut-il des conditions spéciales pour écrire et dessiner ?

Yanick Champoux : Pas véritablement. Mon modus operandi consiste habituellement à jongler avec l’histoire en production dans ma tête pendant quelques semaines. Lorsque je suis sûr d’avoir un joyau d’une qualité insurpassable, j’écris le tout sur mon ordinateur. ...Et rapidement réalise que ce qui apparaît ultime dans ma tête est mortellement moche sur papier. Typiquement je me mets alors à ré-écrire la majorité du texte, modifiant expressions, scènes, motivations et dialogues jusqu’à ce que le résultat retourne à des régions plus potable.


Yabook : Avez-vous des retours de vos lecteurs, à commencer par vos proches ?
Quels sont ils ?

Yanick Champoux : Pour moi, les retours les plus surprenants, et les plus merveilleusement satisfaisants, sont des lecteurs qui s’attachent à des créatures et personnages qui, de prime abord, n’était que des éléments secondaires. Cela fait toujours plaisir d’apprendre que Gaël est l’étudiant préféré de quelqu’un. Mais avoir des requêtes pour plus d’aventures avec Monsieur Minouche ? C’est divin.

 Et tout comme Michel mentionnait dans son entrevue, nous avons un groupe de lecteurs qui vont au-delà de toute expectation et qui se costument régulièrement en les personnages d’ACP pour les diverses conventions et salons du livres. Ils sont tout simplement ultimes.
  

Yabook : Sur quoi travaillez-vous en ce moment ?

Yanick Champoux : Présentement ? Sur un questionnaire, très fourni, venant d’un site web français fort sympathique.

Mais aussi sur un script pour un prochain album d’ACP, ainsi que sur un projet annexe de jeu de société (encore à l’état embryonnaire).


Yabook : Merci Yanick de fût un plaisir.

 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Yanick Champoux : Ya Book