Description logo pour referencement
   
Interview de Sigrid Baffert pour Coup de Meltem
A la Une
auteur Sigrid Baffert
GenreLittérature

Un bel échange avec une auteur fascinante !

Pourriez-vous vous présenter aux lecteurs de Yabook ?

Mon prénom vient du Nord, mais c’est une fantaisie de mes parents, mes racines sont au Sud.


Je suis un peu une auteur « couteau-suisse » : j’ai voyagé entre le cinéma, le théâtre et la musique, avant de me consacrer à la littérature jeunesse. J’aime explorer des univers variés, je ne suis jamais rassasiée de découvertes. J’ai écrit des chansons, des spectacles musicaux (le dernier en date, Halb, l’autre moitié, avec le clarinettiste Alexis Ciesla), des romans (de genres divers, et même à plusieurs mains, comme la série blue Cerises, avec trois autres auteurs), des albums illustrés, des récits, des contes, des histoires pour la presse, et je viens d’expérimenter la docu-fiction pour les petits.


J’aime les voyages en train, observer les gens, les noms de villages improbables sur les cartes routières, goûter un nouveau fromage avec un bon vin, marcher le long des quais d’un fleuve dans une ville, regarder signer en LSF, j’aime l’humour anglais et le non-sens, les images du télescope Hubble me fascinent - penser à l’infiniment grand me rassure -, et dans une autre vie, j’aurais aimé contribuer à la construction d’un pont.



Comment en êtes-vous venue à l’écriture ? (ou est-ce elle qui est venue à vous ?)

Elle est venue à moi alors que j’étais adolescente, comme un fil qui me permettrait de relier les perles éparpillées de mon collier, un fil rouge entre mes envies de raconter des histoires par le cinéma, le théâtre ou à travers la chanson. Un fil qui m’a aussi recousue un peu, sans doute...



Votre dernier roman en date est Coup de Meltem, aux éditions La Joie de Lire, pourriez-vous le présenter brièvement pour donner envie à nos lecteurs de le découvrir ?


Il raconte l’histoire de Virgil, un ado américain poussé par son père à faire de la natation. Un jour, après avoir fait un malaise lors d’une compétition, Virgil apprend qu’il a été conçu par un don de sperme et que ce donneur lui a transmis une maladie cardiaque, la maladie du Cœur de Verre. Déboussolé et en colère, il va chercher à découvrir ses origines et si d’autres enfants ont été conçus comme lui… Le roman est construit un peu comme un polar.


 

Votre roman traite une thématique inexploitée : celle des dons de spermes... et du point de vue de l’enfant issu de ce don. Pourquoi ce choix ?

Tout est parti d’une dépêche que j’ai lue dans le Washington Post et qui évoquait l’histoire d’un ado atteint d’une maladie génétique rare transmise par un donneur de sperme. Il y a des sujets qui vous happent parce qu’ils résonnent en vous, même si les raisons sont obscures et éloignées de votre propre vécu. Je crois que ces questions de filiation et de transmission, de rapport père-fils sont intervenues à un moment de ma vie où le sujet a fait écho. Je m’intéresse aux secrets de famille et à leurs conséquences sur la construction de l’identité. J’ai eu envie d’essayer de me glisser dans la peau d’un jeune qui découvrirait l’histoire de sa conception particulière.



Vous évoquez en fin d’ouvrage le problème de l’absence de banque de données pour les donneurs. Ainsi un donneur peut transmettre une maladie génétique et donner naissance à des dizaines d’enfants susceptibles d’être malades un jour eux-aussi. Ce roman est-il une façon de soulever le problème ?

Oui, c’est une manière subjective de l’aborder. Il y a ce problème du manque parfois de contrôle approfondi du sperme des donneurs (même si, avec ou sans PMA, le risque zéro de transmission de maladie est impossible…), un risque démultiplié dans le cas des « serial donors ». Mais surtout, outre l’aspect médical, l’idée qu’aux USA ou au Canada un homme puisse être le géniteur de centaines d’enfants pose de vraies questions d’identité, en particulier sur la place que l’on donne au père dans notre société actuelle.
 

 

Quel message souhaitiez-vous faire passer en écrivant ce récit inclassable ?

Le roman pose une question plutôt qu’il ne cherche à transmettre un message : qu’est-ce qui fait qu’un père est un père ou qu’un fils est un fils ? Ne sommes-nous définis que par nos gènes ? Tout enfant s’interroge un jour sur ses origines. Au-delà de la PMA, et de manière plus large, je me suis aussi interrogée sur le poids de l’héritage, sur ce qui nous entrave parfois et dont il faut parvenir à se délester pour avancer et grandir. Nous ne sommes pas réduits à notre seul héritage. J’ose espérer que chacun d’entre nous a le pouvoir de retrouver sa liberté de choix et de décision, d’être un re-créateur, un re-créateur de vie…



La maladie du cœur de verre dont souffre Virgil est une de vos inventions. Pourquoi ne pas avoir pris une maladie déjà existante ?

Je dois cette idée au souvenir de ma lecture, adolescente, de l’Écume des jours, dans lequel Boris Vian a eu l’idée géniale de symboliser le cancer de Chloé par un nénuphar poussant dans ses poumons. C’est à mon sens un choix littéraire et poétique qui donne au texte encore plus de force dramatique que si Vian avait opté pour un traitement réaliste de la maladie.


Dans Coup de Meltem, j’ai fait ce choix de la métaphore. C’était aussi une façon de ne pas alourdir le récit de données techniques délicates à manier pour une néophyte, d’éviter les erreurs médicales ou de trop dater le récit. La maladie du Cœur de Verre est à la fois le fruit de mon imagination et le cocktail de deux pathologies : elle s’inspire, pour certains symptômes, de la cardiomyopathie hypertrophique et, pour la symbolique, de la maladie des os de verre.



Avez-vous des projets en cours ?


Oui, plusieurs. Je suis en train d’écrire un roman d’aventures pour ados qui se déroule au début du XXème siècle, entre l’Italie et la France. Et puis une série d’albums de docu-fiction pour une nouvelle maison d’édition, Les Éléphants, dont les premiers titres paraitront l’année prochaine.


Côté librairie, 2015 verra aussi la sortie d’un roman Médium à L’école des loisirs, ainsi qu’un album aux éditions La Joie de Lire, illustré par Julien Billaudeau.


Côté musique, le spectacle Halb, l’autre moitié, écrit avec le clarinettiste Alexis Ciesla poursuivra sa route et sera remonté dans plusieurs conservatoires en France, parallèlement à la version « pro ». Une année dense en perspective…



De quoi parlera votre prochain roman ?

Mon prochain roman ado s’intitule La fille qui avait deux ombres et sortira au printemps 2015 à L’école des loisirs. C’est l’histoire de la relation mouvementée entre une jeune fille, Elisa, et sa grand-mère, une émigrée sicilienne, au tempérament très fort. Il raconte comment une décision personnelle - et très inattendue - de cette grand-mère va bouleverser la vie de toute la famille, entraîner Elisa dans un étonnant voyage en Sicile et dans le passé de sa grand-mère.


« Encore une autre quête des origines, alors ! », me direz-vous ? Le ton du roman est très différent de celui de Coup de Meltem, plus fantasque, plus humoristique.

Outre les relations grand-mère/petite fille, le livre explore d’autres thèmes, comme la vision de la féminité (et de ses tabous) que nous renvoie notre société. Mais il aborde aussi l’exil dans un pays étranger, et ce que ressent une descendante d’exilée qui cherche à renouer avec ses racines enfouies.
 


Où pouvons-nous vous rencontrer prochainement (salon, dédicace...) ?

Je serai les 7, 8 et 9 novembre au Salon de la Petite Édition à Saint-Priest pour Halb, l’autre moitié paru aux éditions des Braques, et fin novembre au salon de Montreuil. En 2015 vous me trouverez au Salon du Livre de Montargis du 12 au 15 mars et au Printemps de Grenoble du 26 au 29 mars.

Voilà pour quelques temps forts, mais il y en aura beaucoup d’autres… J’invite les lecteurs à consulter mon site et mon blog actu pour les suivre !
 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Sigrid Baffert pour Coup de Meltem : Ya Book