Description logo pour referencement
   
Interview de Michel Lacombe
A la Une
auteur Michel Lacombe
GenreSF/Fantasy

L’un des auteurs de l’Académie des Chasseurs de Primes Tome 2.5 aux éditions des 400 Coups.

(Photo DR Jhayne Holmes )


 

Toutes les Infos Ici, Coup de Coeur Yabook


Interview :

Yabook : Depuis quand écrivez-vous et illustrez-vous pour la jeunesse ?

 

Michel Lacombe : J’écris et je dessine tant bien que mal depuis que 1993, c’est regardable je crois, depuis 1998. Je ne le fais pas nécessairement pour la jeunesse, c’est une distinction qui inquiète les éditeurs et les libraires et qui me laisse pour ma part perplexe.

 

Yabook : Quel a été votre parcours pour exercer ce métier ?

 

Michel Lacombe : Personne ne m’a jamais demandé mes diplômes, seulement mon portfolio, ce qui est heureux, parce que j’ai un diplôme d’études collégiales en sciences pures et appliquées (que je crois périmé maintenant).
Je vivotais de petits contrats rares et pas payants en 1997 lorsque Simon Dupuis m’a recommandé de me présentait chez Cinar avec mon portfolio. J’y ai été engagé tout du suite comme designer de décors sur la première saison de CAILLOU.

 

Yabook : Est-ce votre travail à 100 pour 100 (sinon quels autres métiers
exercez-vous ? )

 

Michel Lacombe : Je gagne étrangement ma vie en dessinant depuis le début de ma vingtaine.
J’ai passé ma vingtaine (la fin des années 90 donc) à gagner ma vie dans des studios de dessin animé de Montréal (Cinar, CinéGroupe, TVA) puis ma trentaine à travailler sur des comics pour Dark Horse, Marvel et DC. J’ai été le dessinateur entre autres sur PUNISHER MAX : SIX HOURS TO KILL et sur divers STAR WARS. Ces derniers sont chez Delcourt en français. Je travaille aussi beaucoup comme encreur, avec le plus de plaisir et de profit sur les crayonnés de Yanick Paquette et Al Barrionuevo.

 

Yabook : Comment entretenez-vous votre imaginaire (s’il en est besoin) Qu’est-ce
qui vous inspire ?

 

Michel Lacombe : Il en est toujours besoin, rien n’est issu du vide.
Je lis un peu plus de non-fiction que de fiction d’habitude. Je lis aussi tout autant en anglais qu’en français, si bien que je ne sais même plus si on dit « non-fiction » en français. Ce mois-ci en particulier, je suis en train de me payer les iographies de divers politiciens canadiens du vingtième siècle, Claude Morin, René Lévesque, Lester Pearson, Pierre-Elliott Trudeau... Je suis aussi à la moitié de WORLD WAR Z de Max Brooks et je viens de finir le livre d’Alain de Botton au sujet du travail.

 

Yabook : D’où vous vient l’amour du dessin et de l’écriture ?

 

Michel Lacombe : L’étendue logistiquement problématique de la bibliothèque parentale doit y être pour quelque chose. Ma mère, ancienne institutrice démissionnaire pour cause de trop nombreux conflits avec des inspecteurs d’écoles trop orthodoxes, m’a appris à lire avant la maternelle, ce qui m’a permis en outre de sauter un année au primaire et d’être encore plus isolé de mes pairs tout le long du primaire et du secondaire. Ceci m’a donné beaucoup de temps pour lire et une saine capacité de me passer d’autrui et de procéder sous ma propre initiative sans trop attendre l’approbation de qui que ce soit.
Pour ce qui est la b.d., mes parents avaient commencé à l’intention de mes frères toute la collection des ASTÉRIX avant que je naisse, puis je suis moi-même tombé dans les comics américains parce qu’il y avait HULK avec Bill Bixby et Lou Ferrigno à la télé quand j’avais six ans et les comics étaient en vente traduits par les Éditions Héritage à l’épicerie. Le dommage permanent a été fait à cette époque.

 

Yabook : Parlons de l’Académie… Comment êtes-vous entré dans cette aventure collective ?

 

Michel Lacombe : J’ai rencontré Benoit Godbout en travaillant avec lui au studio
d’animation de TVA en 2001. Il faisait publier l’ACADÉMIE DES CHASSEURS DE
PRIMES dans le magazine ZINE ZAG et après y avoir lu les quelques premiers, je suis allé le voir rempli d’enthousiasme en lui disant des choses comme « Wow, c’est génial ! Lui, clairement, il va faire ça, puis eux-autres tu les as inventés pour qu’il leur arrive telle autre chose » et ainsi de suite. Bref, j’étais une peste et Benoit a décidé qu’il serait plus simple de me faire écrire que de me désabuser de mes lubies. J’étais un ami de Yanick Champoux depuis le cégep et l’ai invité plus tard à se joindre au bal.

 

Yabook : Quels sont les personnages dont vous êtes le plus proche et pourquoi ?

 

Michel Lacombe : Jahmal est celui qui parle le plus totalement avec ma voix, mais il faut pour bien faire mon travail d’écriture que je me sente le plus de sympathie possible pour tous les personnages, bien sûr. J’essaye de donner le plus possible d’attention à tous les étudiants, bien qu’on se concentre dans chaque tome plus intensément sur un ou deux d’entre eux.

 

Yabook : Vous signez les scénarios de quelles histoires dans ce tome 2.5 Les Vacances ?

 

Michel Lacombe : Lisez le dos du livre !
Sérieusement, j’ai écrit la petite intro aventureuse, puis :


Rose et Jahmal qui visitent la famille de ce dernier. On avait vu la famille d’aristocrates barbares de Rose dans le tome 2, la famille de Jahmal est barbare d’une façon plus contemporaine et pas du tout aristocrate. C’est l’épisode que j’ai écrit en sachant que j’allais le dessiner et le colorer. Ma femme a un bon gros vieux matou blanc, modèle de celui que Jahmal gratte sur le toit, il s’appelle Maléfice.

Salomé et Cacendre en virée de magasinage pour consoler Salomé des événements de la fin du tome 2 que je ne vais pas vendre au lecteur ici. Je n’étais pas supposé dessiner cette scène-là, mais la dessinatrice désignée s’est désistée et il a fallu que je m’y mette d’urgence vers la fin de la production, avec Benoit Godbout et Monica Langlois au secours de la couleur. Me retrouvant dans l’obligation de dessiner les filles essayant une variété de vêtements et n’étant pas exactement Yves Saint-Laurent, j’ai fait le tour du centre d’achats Rideau à Ottawa en faisant des croquis une journée, à la perplexité des employés et des vrais clients. Et oui, j’ai volé le chandail que Kyary Pamyu Pamyu porte dans le vidéo de PonPonPon.

L’origine de Kaede, la fille dans la bulle de verre sur laquelle on laissait planer le mystère depuis le tome 1. J’ai réussi à obtenir que mon ami et collègue de longue date Yanick Paquette (présentement le dessinateur de SWAMP THING chez DC) dessine cette scène entre deux contrats exclusifs avec des Américains.

L’histoire de Placide enfant avec le clan Alzo au complet en chasse, que Benoit voulait absolument dessiner lui-même. Comme vous le voyez par le point commun entre cette scène et celle de l’origine de Kaede, quand c’est tragique à l’Académie, vous pouvez probablement me blâmer.

 

Yabook : Vous faut-il des conditions spéciales pour écrire et dessiner ?

 

Michel Lacombe : Pour écrire, la sacrosainte paix aide, bien sûr. (Je tape ceci à côté de deux colocs de studio qui discutent à bâton rompus d’un problème de PhotoShop alors que l’un des deux parle au téléphone en même temps...)

J’ai un Treo sur lequel je prends des notes dans les transports en commun et je tape mes textes sur mon laptop au studio ou à la maison. Je ne prends plus de notes manuscrites, perte de temps vu que tout va devoir aller dans le ventre de la machine éventuellement et que ça va plus vite par Bluetooth. Les petites notes manuscrites étaient aussi une excellente façon de perdre mes idées, soit en perdant carrément le petit papier, soit en étant incapable de relire ma propre écriture le lendemain. (Maintenant une trosième coloc de studio s’est jointe à la discussion, la rendant par ailleurs bilingue...)

Pour dessiner, j’ai une table à dessin et tout le bataclan habituel au studio, puis un autre ensemble mobilier complet semblable chez moi. J’ai acheté ma première table à dessin usagée du frère d’un architecte qui ne s’en servait plus quand j’avais 18 ans et j’ai acheté la deuxième, usagée aussi, du magazine dont une de mes meilleures amies, Sofi Gamache, est la rédactrice en chef. (La conversation au sujet de PhotoShop est finie, une seconde conversation vient de commencer à une autre table au sujet d’une composition d’image...)

Question d’avoir une vie de bureau comme un être humain sain, je partage
depuis une dizaine d’années un studio avec Yanick Paquette, Éric Thériault
et d’autres artistes, dont à diverses époques Stéphane Peru, Yan Mongrain,
Sophie Lewandowski, Adeline Lamarre, Serge LaPointe, Karl Kerschl, Mylène
Henry, Fre Fon, Kate Bradley, Martin Balcer et Sanya Anwar. (J’écris habituellement chez moi pendant que ma femme est au travail.)

 

Yabook : Avez-vous des retours de vos lecteurs ?

 

Michel Lacombe : J’ai reçu par le truchement d’un libraire une note manuscrite d’une mère nous remerciant d’avoir donné goût à la lecture à son préado, c’est la réaction qui m’a fait le plus plaisir.
Sinon, nous sommes toujours content de voir nos lecteurs dans des conventions et ils semblent en général satisfaits. Nous avons même un groupe de cosplayers qui se costument parfois en nos personnages, eux on les adore !

 

Yabook : Sur quoi travaillez-vous en ce moment ?

 

Michel Lacombe : Je partage pour l’instant mon temps ACPite entre les layouts du tome 3 (vous dites les storyboards en France, je crois), l’écriture du tome 4 et la traduction en anglais du tome 1.


Yabook : Un mot de vos projets 2012 et au-delà ?(expos, salons, dédicaces,
parutions etc )

 

Michel Lacombe : Nous (Benoit et moi au moins) serons au Otakuthon de Montréal la fin de semaine du 3 août 2012. 
Je pense aller à Conches la fin de semaine du 25 août 2012, je vais essayer de voir si je peux me faire quelques séances de dédicaces dans des librairies de Paris ensuite, rien n’est encore coulé dans le béton.

Il y a toujours au moins un d’entre nous à la Montreal Comic Con, la prochaine aura lieu la fin de semaine du 14 septembre 2012.

Et Yanick Champoux et moi serons au G-Anime à Gatineau au mois de janvier
2013.

 

 

Yabook : Merci Infiniment Michel Lacombe.

 

Retrouvez aussi l’Interview de Benoît Godbout ICI

la fiche Info de Yanick Champoux ICI

 

2 Messages de forum


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Michel Lacombe : Ya Book