Description logo pour referencement
   
Interview de Charlotte Bousquet
A la Une
auteur Charlotte Bousquet
GenreLittérature

A la rencontre de Charlotte Bousquet pour sa dernière série en date !

Bonjour, pourriez-vous nous conter votre parcours, ce qui vous a menée à l’écriture ?


Bonjour Laura. J’ai toujours écrit, dessiné, raconté des histoires. Mais je m’y suis mise sérieusement quand j’ai commencé la rédaction de ma thèse de philosophie. J’avais besoin d’une respiration, d’un espace pour réfléchir autrement, et rêver. Depuis, je n’ai jamais arrêté. Aujourd’hui, j’ai publié plus de vingts ouvrages destinés principalement aux adultes et aux adolescents, dans des genres aussi différents que le romans historique, la fantasy, le thriller ou la bande-dessinée.

 


Lune et l’Ombre vient tout juste de sortir en librairie, pourriez-vous nous en dire un peu plus sur ce nouveau roman et cette nouvelle série ?


Bien sûr. En fait, je suis absolument fan de la collection "série" de Gulf stream, en particulier des formats destinés aux 11-13 ans. Quand Paola, mon éditrice, m’a proposé de tenter l’aventure, je n’ai pas hésité. J’avais adoré, petite, Le tigre du Douanier Rousseau, de Kate Cunning et, bien plus tard, dans un tout autre registre, Le Portrait du mal, de Graham Maasterton. Tous deux évoquaient les voyages en peinture (et les personnages peints surgissant des toiles...).

 

La bêta-lecture du jeu de rôles d’un ami, sur le même thème, m’a replongée dans ces souvenirs et m’a donné envie d’écrire, à mon tour, une histoire "de peinture et de chair". j’ai très vite décidé de n’utiliser que les œuvres de femmes-peintres : une façon de les faire sortir de l’ombre et de poursuivre mes recherches sur les femmes artistes.

L’histoire de Lune se passe à une époque volontairement floue, peut-être un peu rétro. Ça va avec les poèmes de Prévert, l’absence de téléphones, etc. C’est l’un de mes récits les plus personnels.

D’abord, parce que j’ai fait appel à des souvenirs d’enfance, ensuite parce que j’ai réussi à "lâcher prise" au niveau de mon écriture, à prendre des risques. Enfin, parce ce que Lune et l’Ombre fait appel à des peurs, des rêves qui font d’une certaine façon partie de moi.

 


Quelle était le message de base que vous souhaitiez faire passer dans votre trilogie ?


Je ne suis pas sûre qu’il y ait un message à faire passer. C’est avant tout une histoire de quête d’identité et de liberté, d’amour absolu, aussi...

 


Pour quand est prévu le second tome de Lune et l’Ombre ?


Mars 2015.

 


Votre récit semble être pour la jeunesse au départ, mais à la fin de la lecture, on ne sait plus vraiment pour quel public il est le plus adapté à cause de certaines facettes très sombres… alors, pour quel âge le conseillez-vous ?


C’est un récit jeunesse, à lire dès 11 ans. Vous savez, ce n’est pas parce que le public est "jeune" qu’on doit lui servir systématiquement des petites fleurs bleues.

Les contes de fées, quand ils ne sont pas assaisonnés sauce Disney, sont souvent très noirs et les Harry Potter, que les jeunes lecteurs dévorent dès l’âge de dix ans parfois, parlent quand même d’un petit garçon maltraité, de magie noire, de racisme, de torture... Lune et l’ombre reste très soft, à côté ! :)

 


Les œuvres que vous évoquez lors de votre récit ont-elles une signification particulière pour vous ? (je pense notamment à l’œuvre centrale citée tout au long du livre : La Llamada).


La Llamada signifie "l’appel", et comme je ne suis pas hispanophone, j’ai pensé aussitôt à "lumière" ou "flamme" à cause du personnage figuré sur la toile. Je trouvais que cela allait bien avec Lune...

Certaines œuvres ont été choisies parce qu’elles s’intégraient au récit,ou permettaient sa progression : La foire aux chevaux, tableau que j’adore, à la fois très figuratif et très éloigné de la réalité, était pour moi le moyen idéal de commencer le voyage de Lune dans les univers des peintres.D’autres toiles, je pense notamment à celles de Léonora Carrington, oniriques et cauchemardesques à la fois, se sont imposées à moi. 


C’est ce que j’ai adoré, dans cette trilogie : le jeu permanent entre la narration et la peinture !!

 


La suite sera-t-elle plus sombre encore que dans le premier tome ?


Le premier tome part du réel, un réel en noir et blanc, un réel teinté d’ombres, pour aller vers la peinture, les couleurs. Le deuxième tome se déroule presque entièrement dans les univers des peintres (Remedios Varo et Louise Abbéma, surtout). Dans le troisième tome, Lune, plus sûre d’elle, revient peu à peu à la réalité...

 


L’illustration de couverture est réalisée par Mélanie Delon, elle avait déjà réalisé d’autres visuels de vos livres (La série La peau des rêves aux éditions Galapagos), est-ce vous qui avez proposé qu’elle illustre votre nouvelle série ?


J’adore le travail de Mélanie ! Ses toiles numériques sont lumineuses, profondes, évoquent des univers qui me donnent envie... d’y écrire des histoires.

Alors, comment ne pas avoir envie qu’elle illustre cette trilogie ? Paola Grieco et Marie Rébulard (qui a fait la direction artistique de la trilogie) ont tout de suite accepté.

 


Où pourrons-nous vous rencontrer prochainement ? (salon, dédicace, etc).


Je serai les 6 et 7 juin prochains au festival du livre jeunesse de Cherbourg : http://www.festivaldulivre.com, puis, début septembre, au salon de Fuveau : http://www.fuveau.com .


Autre chose à ajouter ?


Oui ! Je voudrai profiter de cet espace libre pour remercier Mélanie Delon, Stéphanie Rubini, Elvire de Cock et Fabien Fernandez, qui ont accepté d’illustrer mes romans et/ ou de travailler à quatre mains avec moi, et me font voyager dans leurs univers...

 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Charlotte Bousquet : Ya Book