Description logo pour referencement
   
Interview Samantha Bailly
A la Une
auteur Samantha Bailly
GenreSF/Fantasy

Samantha Bailly vient nous présenter l’intégrale d’Oraisons...

Yabook : Comment avez-vous eu l’idée d’Oraisons ?

 

Samantha Bailly : Ce roman est né par le plus grand des hasards, lors de mon année de terminale – en 2005-2006, donc . Lorsque le professeur de philosophie a prononcé le mot « oraison » pendant un cours, j’y ai trouvé une réelle beauté et une très grande charge symbolique. J’ai su que je devais écrire quelque chose qui tournerait autour de ce mot. Je me suis laissée envahir par les images qui venaient , puis j’ai effectué un travail de recherches pour faire naître le concept de ma propre oraison, lié au discours et à la magie. J’ai alors rédigé le diptyque originalement intitulé Au-delà de l’oraison, composé de La Langue du Silence et La Chute des étoiles, paru en 2009 chez un petit éditeur. Il est aujourd’hui réédité chez Bragelonne sous forme d’intégrale.

 

Yabook : Comment s’organise le monde d’Hélderion ?

 

Samantha Bailly : En fait, Hélderion n’est pas un monde, mais l’un des royaumes d’un univers imaginaire baptisé Ollien. Le monde en lui-même se compose de trois continents : Hélderion, théocratie dirigée par l’Astracan, autorité à la fois politique et religieuse. Thyrane, royaume détruit par l’invasion d’Hélderion. Rouge-Terre, surnommée « Terres impies » par Hélderion, qui est un pays peuplé par des individus ayant pour singularité d’engager systématiquement un lien d’empathie avec des lynx.

 

Yabook : Pouvez-vous nous parler d’Aileen et Noony ? Comment gèrent-elles ces histoires qui les dépassent ?

 

Samantha Bailly : J’ai essayé de faire ressentir au lecteur la violente évolution des personnages, de l’inconscience à la désillusion. Les héroïnes, qui vivent dans un cocon, une cage dorée, voient leur quotidien ébranlé par un événement tragique.

Aileen est d’abord une pensionnaire à la vie bien rangée. Elle est d’ailleurs élève avant d’être une femme. La pension Sybilène, avec ses uniformes, son cadre strict, sa surveillance, gomme la féminité. Petit à petit, Aileen, est confrontée à sa véritable image. Elle incarne la soif de justice, de vengeance. Sa détermination est sans faille, et en prenant conscience de ce qu’elle a de femme en elle, elle va alors mettre cela au service de ses desseins. Mais est-elle libre ? Ou bien enchaînée à sa révolte ? Elle est surtout dans un processus d’auto-destruction où repousser sans cesse les limites n’a plus d’importance. Elle est dans une débauche d’actions pour parvenir à canaliser sa douleur.

Noony est peut-être paradoxalement un caractère plus fort, à mon sens. Elle verbalise sa souffrance vis-à-vis de la mort, et entame son deuil avec plus de sérénité. Plus intellectuelle, elle associe alors la mort de Mylianne aux agissements de son gouvernement, et voit les choses dans leur globalité. Elle est à mon goût plus saine et forte que sa sœur, car dans un esprit de préservation d’elle-même, dans une tentative de guérison.

 

Yabook : Qu’est-ce qui vous a plu le plus dans l’écriture d’Oraisons ?

 

Samantha Bailly : Le fait d’allier à la fois une saga familiale à une toile de fond politique et religieuse. J’aime les intrications très fortes entre un système et la psychologie des personnages. Montrer dans quelle mesure ce qui est au-dessus de nous, qui paraît parfois... inhumain, est en réalité corrélé à des individus.

 

Yabook : Qui sont vos auteurs fétiches ? Vous ont-ils influencés dans votre travail ?

 

Samantha Bailly : En ce qui concerne mes auteurs préférés, j’admire particulièrement Robin Hobb, qui a à la fois une plume magnifique, des univers très fouillés, et qui sait nous lier au destin de ses personnages. Philip Pullman est aussi un auteur que j’apprécie énormément, il mélange à la fois l’imaginaire, l’érudition, et les références symboliques, et le tout avec brio ! Tous deux m’ont influencé dans le sens où ils m’ont profondément donné envie d’embarquer à mon tour des lecteurs potentiels dans une aventure de laquelle on ne sort pas indemne. Et je crois que je partage avec eux un très grand amour pour les animaux.

 

Yabook : Quels sont vos plans pour 2013 ?

 

Samantha Bailly : Tout d’abord, la sortie de Ce qui nous lie en avril, une fiction féminine contemporaine narrant l’histoire d’Alice, une jeune femme ayant le pouvoir de voir les liens entre les individus. Ensuite, un thriller Young Adult intitulé A Pile ou Face paraîtra chez Rageot en septembre. Cette publication sera suivie de près par Métamorphoses, un roman de Fantasy se déroulant dans le même univers qu’Oraisons, totalement indépendant, mais qui apportera encore quelques twists narratifs...


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview Samantha Bailly : Ya Book