Description logo pour referencement
   
Interview Flora Greys
A la Une
auteur Flora Greys
Parution2012-10-00
GenreSF/Fantasy

Aélis, Le Sacrifice est une série de fantasy prometteuse ! Rencontre avec Flora Greys..

Yabook  : Parlez nous de vous. Quel est votre parcours ? Qu’est-ce qui vous amenez à l’écriture ?

Flora Greys : Cuisinée dès la première question, si je m’attendais ! Non, je plaisante ; c’est juste que je n’ai pas l’habitude de parler de moi.
Disons que je suis une grande rêveuse qui, de fil en aiguille, est devenue auteur (de nouvelles et de romans). Il est vrai que j’ai toujours aimé lire. Le genre de passion dévorante, qui vous oblige à finir un livre commencé. De mes années d’école, – dont à vrai dire je ne suis pas encore sortie –, je garde le souvenir de facilités en français, que ce soit pour commenter ou rédiger, plus encore pour inventer. Ce qui m’a amenée à entreprendre des études de Lettres, jusqu’à obtenir mon CAPES.
Vers la fin des années lycée, la lecture, si agréable fût-elle, ne m’a plus suffi. Mon imagination était lancée ; la porte venait de s’entrebâiller, ouvrant un passage vers... autre chose. L’écriture. J’ai jeté quelques lignes à l’arrière d’un bus bondé. Les mots se sont alignés devant moi, à la fois dociles et sauvages. Depuis, je continue à essayer de les apprivoiser...
 

Yabook : Comment est né Aélis, Le Sacrifice ?

Flora Greys  : Le Sacrifice est né d’un rêve en ruines. J’avais écrit un premier roman, trop jeune, trop imparfait, qui n’avait pas les qualités requises pour être édité. Je craignais, en m’auto-éditant, de faire preuve d’un orgueil stérile, de vouloir mettre sur un piédestal un texte qui ne le méritait pas.
Alors j’ai recommencé. Tout. Nouveau monde, nouveaux personnages. Nouveaux caractères, descriptions plus poussées. Nouveaux thèmes, plus profonds. Et tout s’est imbriqué, comme les pièces d’un puzzle. Je me suis laissé entraîner, prendre au piège de cet univers neuf.
Trois mois après, j’envoyais une première version d’Aélis à une jeune maison d’édition. Ce fut ma seule et unique soumission. Deux jours plus tard, je recevais un e-mail très enthousiaste des éditions Sortilèges, et l’aventure commençait... 

 

Yabook  : Quelles sont vos influences ? Quels auteurs vous ont marqué et pourquoi ?

Flora Greys : Contrairement à d’autres auteurs de fantasy, je n’ai jamais lu J.R.R Tolkien (sourire). Ma rencontre avec ce genre s’est faite avec les œuvres de Pierre Bottero, il y a... près de dix ans maintenant. J’ai été littéralement charmée par la magie des mots, cet art qu’il avait d’allier image et langage, dans un style à la fois harmonieux et percutant. Par ses personnages forts, également. 

 

Yabook  : Comment voyez-vous Cyrus et Aélis ?

Flora Greys : Comme des êtres à part entière, avec leurs forces et leurs faiblesses.
Aélis est une magicienne, et ce don met sa vie en danger. Malgré les épreuves qu’elle traverse, elle est une battante qui ne perd jamais espoir et relève avec détermination les défis que la vie met en travers de sa route. C’est une personne franche et courageuse, au point d’accepter la mort pour sauver son honneur.
Cyrus est un guerrier, mais avant tout c’est un homme qui cherche à savoir qui il est, un être qui tâtonne en essayant de recoller les morceaux de son passé pour en faire un avenir acceptable à défaut d’être satisfaisant. Face au monde cruel qui l’entoure, sa froideur et la discipline qu’il s’impose sont ses meilleures armes.
 
Yabook  : Comment avez-vous construit vos personnages ? Est-ce que parfois ils vous ont surpris ?
Flora Greys : Je n’ai pas réellement construit mes personnages ; c’est un peu comme si je les avais rencontrés. J’ai vécu avec eux jusqu’à ce qu’ils ne soient plus à moi mais à eux-mêmes. Je les ai suivis le long des chemins qu’ils ont empruntés. J’ai parlé avec eux jusqu’à les connaître, jusqu’à croire que je savais tout d’eux... et puis ils se sont échappés. Alors j’ai couru dans leur sillage ; simple spectatrice, j’ai assisté à leurs aventures. Je suis devenue leur témoin. Et ils ne cessent de me surprendre... 


Yabook : Même question pour votre monde de Gehan, comment l’avez-vous conçu ?
Flora Greys : Je ne saurais dire... Au début, il y avait ces noms, ces sonorités étrangères, qui tourbillonnaient dans ma tête. Il a fallu que je les pose sur une feuille de papier. Quelques gribouillages plus tard, une ébauche de carte me donnait des envies de voyage. Je suis curieuse ; je n’ai pas résisté.


Yabook  : Au nom d’Ezrola la Rouge, on commet des sacrifices dans votre roman. Peut-on y voir une dénonciation de la religion ?
Flora Greys : Je tiens à préciser que je ne cherche aucunement à attaquer l’une ou l’autre des religions existantes. J’estime que chacun a le droit de penser librement. La seule chose que j’aie voulu mettre en avant, c’est l’aveuglement qui peut apparaître chez des personnes de valeur, simplement parce qu’elles n’ont pas la volonté de voir la vérité en face, de secouer leurs croyances pour regarder ce qui se cache sous les apparences. Mais bien entendu, tout ceci n’est qu’une fiction... 

 

Yabook  : Sur quoi travaillez-vous, quels sont vos projets ?
Flora Greys : Actuellement, je travaille sur la suite d’Aélis, prévue pour l’an prochain, qui nécessite quelques remaniements.
En parallèle, j’ai divers projets à l’état d’ébauche : un petit roman d’urban fantasy, une autre saga de fantasy, beaucoup d’idées turbulentes. De plus, si le sujet m’inspire, je ne suis pas contre un appel à textes de temps à autre. 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview Flora Greys : Ya Book