Description logo pour referencement
   
Interview Eric Boisset
A la Une
auteur Eric Boisset
GenreSF/Fantasy

A l’occasion de la sortie le 15 mars de la trilogie d’Arkandias chez Magnard Jeunesse, Eric Boisset vient nous parler de sa trilogie et de ses projets...

Yabook : Comment vous est venue l’idée d’Arkandias ?

 

Eric Boisset : L’idée de l’anneau magique d’invisibilité sort tout droit du journal intime de Stendhal, mon voisin grenoblois de XIX ème siècle. A l’époque où il était Consul en Italie, Stendhal jette quatre lignes dans un carnet pour déplorer de ne pas posséder un anneau magique qui lui permette d’échapper à une corvée mondaine et de retourner écrire dans sa chambre. Je n’avais pas lu Chrétien de Troyes et j’ai cru naïvement que l’idée était de lui...

 

Yabook : Comment pourriez vous décrire Théophile et Bonaventure ?

 

Eric Boisset : Théophile est un lecteur compulsif que l’inconnu attire mais qui manque parfois de sens pratique. Il est intrépide et naïf, très astucieux aussi. Bonaventure est plus pondéré et pragmatique. C’est un matheux que les recettes de Magie rouge laissent tout d’abord perplexe. L’important, c’est leur parfaite complémentarité. Sans entraide, ils n’auraient abouti à rien.

 

Yabook : Comment avez vous construit l’univers dans lequel ils évoluent ?

 

Eric Boisset : En m’inspirant de ma propre enfance, tout simplement. Je ne cessais de fabriquer des choses, de peindre et de dessiner, de faire des expériences de chimie, d’imaginer des bêtises rocambolesques que j’ai d’ailleurs compilées dans un recueil de nouvelles autobiographiques : La botte secrète (Editions Thierry Magnier).

 

 

 

Yabook : Quels auteurs ont influencés votre démarche en tant qu’écrivain ?

 

Eric Boisset : Au dessus de toute littérature, je place mon cher Pagnol, dont l’intelligence, la sagacité, l’astuce et la culture m’ont ébloui enfant et continue de m’éblouir adulte ! Mes livres préférés ont longtemps été La gloire de mon père, Le château de ma mère, Le temps des secrets et Le temps des amours (il faudrait citer toute l’oeuvre de ce merveilleux écrivain). Pagnol démontre qu’on peut écrire simplement sans être simpliste. Son érudition est énorme, mais comme il est modeste, on ne s’en aperçoit qu’après une longue réflexion. Ensuite, quelques dizaines d’autres grands noms (Flaubert, Colette, Hemingway, Fante, Rousseau, etc.)

 

Yabook : Quels sont vos projets pour 2013 ?

 

Eric Boisset : Ecrire une saga de Fantasy. C’est un genre que je n’ai encore jamais abordé. Voici quelques années, j’ai été ébloui par La Croisée des mondes de Pullman, et j’ai voulu écrire ma propre trilogie. Hélas, je n’ai pas réussi à trouver un ton qui me satisfasse. C’est chose faite et je suis plongé dans le premier tome d’un cycle d’aventures héroïques. Je m’amuse beaucoup.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview Eric Boisset : Ya Book