Description logo pour referencement
   

:: Dossier : Les effacés ::

A la Une
auteur Bertrand Puard
EditeurHACHETTE
Parution2013-11-13
TypeRoman
Coup de Cœur YaBook !

Une série qui prend fin ce mois-ci, nous avons lu avec bonheur tous les tomes, aujourd’hui l’auteur se livre à nous.

 Pour resituer, je connais Les Effacés depuis que j’ai lu une plaquette de lancement dans un numéro de Livres Hebdo, je n’avais pas encore lu le livre que je savais que la série était prometteuse, un lancement accrocheur, et la l’histoire addictive ne faisait que commencer.

J’ai contacté les services presse de l’éditeur pour avoir la possibilité d’accueillir Bertrand Puard au sein de la librairie où je travaille, puis enfin j’ai lu LE livre, le premier tome d’une série dont je suis devenue accroc, et toujours de plus en plus au fil des pages.

Je me suis surprise à dévorer des pages au sujet les plus loin de mes connaissances personnelles, et à les aimer toujours autant.

A chaque nouveau tome les effacés deviennent priorité absolue de lecture.

Voila pour moi comment l’aventure des effacés à commencer, et Bertrand Puard a toujours agréablement répondu présent à mes sollicitations, encore une fois il prouve qu’il est un auteur attentif à ses lecteurs, c’est pourquoi naturellement je lui ai proposé de se livrer au jeu de l’interview, et il a accepté immédiatement.

Yabook  : Depuis quand écris-tu ?

Bertrand Puard : J’écris depuis l’âge de quatorze ans, mais j’ai appris récemment qu’on m’avait offert une machine à écrire pour mes cinq ans et que je disais à des voisins que j’allais leur écrire plein de lettres !

 

Yabook  : Comment t’es venu l’envie d’écrire ?

Bertrand Puard  : A force de lire, de regarder des films, d’être plongé dans un monde imaginaire. Il y a eu un déclic, l’envie de passer de l’autre côté de la page.

 

Yabook  : En combien de temps écris tu un roman ?

Bertrand Puard : Cela dépend vraiment du roman. Je peux mettre un an et demi comme pour Le Secret des sept sages, qui est un roman historique hyper documenté, à quelques mois pour un tome des Effacés. Cela ne signifie rien à propos de la qualité du livre. D’ailleurs, dans ce temps d’écriture, je place aussi le temps de la documentation et de la construction du roman, deux temps essentiels.

 

Yabook  : Comment t’organises tu pour organiser toutes ces minutieuses idées et arriver à coller au plus près de notre actualité ?

Bertrand Puard : Je lis beaucoup la presse, des essais, internet… Je reste connecté avec mon temps. Je garde tout, j’archive en me disant que tels articles, telles idées pourront peut-être servir un de mes écrits plus tard… L’organisation pour une série comme les Effacés est primordiale car il s’agissait de faire en sorte qu’on puisse trouver des indices au début du tome 1 sur la fin qui est présentée à la fin du tome 6 !

 

Yabook  : Comment t’es venu l’idée des effacés ?

 Bertrand Puard : ll est toujours difficile d’expliquer la genèse d’une idée car c’est une foule de petites choses qui peut me conduire à une belle idée. Pour Les Effacés, il y a tout de même un élément fondateur : une discussion avec un patron en retraite de la DGSE, l’ancien service de renseignement extérieur de la France, le patron de « nos » James Bond… Il m’a confié qu’il envoyait souvent des rapports au Président de la République de l’époque, des rapports sur des sujets divers, le trafic de drogue, la corruption financière, etc. Et que, parfois, le Président soulignait le nom d’une personne dans un rapport et inscrivait, dans la marge du document, « à traiter ». Ce qui signifiait qu’il donnait l’ordre aux services secrets de supprimer cette personne, souvent peu recommandable.

 

Yabook  : Quel est ton personnage préféré ? et pourquoi ?

Bertrand Puard : Je les aime tous car ils possèdent chacun un trait que j’aime à retrouver chez mes proches !

 

Yabook  : L’épisode que tu as préféré ? et celui qui t’a donné le plus de fil à retordre ?

Bertrand Puard : Celui que j’ai préféré, c’est le dernier ! J’aurai bien aimé te dire le prochain mais là la boucle est bouclée à présent. C’est aussi celui qui m’a donné le plus de fil à retordre, c’est pour cette raison que je le préfère aux autres d’ailleurs !

 

Yabook  : Comment pourrais-tu donner envie à ceux qui ne connaissent pas encore ta série de la lire ?

Bertrand Puard : Qu’ils lisent les premiers chapitres du tome 1… Si tout se passe bien, comme chez la plupart des lecteurs, ils devraient continuer jusqu’au à la dernière page de l’opération 6. Au bout d’un peu plus de deux mille pages. La série forme un tout. On peut certes lire chaque tome séparément mais il y a un sacré fil rouge qu’il vaut mieux suivre...

 

Yabook  : Y aura-t-il une suite aux effacés ? ou une nouvelle série ?

Bertrand Puard : Oui il y aura une nouvelle série mais elle ne prendra pas la suite des Effacés. Elle se passera juste dans le même monde que celui des Effacés. Le notre !

 

Yabook  : Et si toi tu devais choisir un livre quel est ton roman préféré ?

Bertrand Puard  : Difficile de n’en choisir qu’un. Mais celui auquel j’ai le plus pensé en travaillant sur la série, c’est Le Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas. Les lecteurs comprendront vite pourquoi !

 

 

Merci à Bertrand Puard d’avoir joué le jeu ...

 

Et pour vous convaincre un peu plus de découvrir cette série, qui ne vous laissera, nous vous l’assurerons, un instant de répit :

 

"Ilsa se souvenait par cœur de la fiche d’identification de sa cible. Elle l’avait lue et relue des dizaines de fois jusqu’à s’en imprégner totalement. Car dans une mission comme celle-ci, il ne fallait négliger aucun détail, si insignifiant soit-il. Elle quitta le local où le corps du tueur à gages gisait sur le sol. En supprimant cet homme, elle venait de passer l’épreuve du feu. »

 

Les fans de romans à suspens devraient avoir leur compte avec les Effacés, dès la première page vous serez happés par l’univers méticuleusement mis en place par son auteur Bertrand Puard.

 

Vous vous laisserez prendre au fil de pages à une intrigue menée tambour battant. Voici un petit résumé :

5 ados, tous les 5 menacés de mort sont un jour mystérieusement « effacés » par un encore plus mystérieux Nicolas Mandragore, sur fond de complot politique, ils vont devoir dénouer les nœuds de leurs passés.

 

Tout commence dans un étrange laboratoire pharmaceutique où certains virus seraient créés, dans l’intention évidemment d’éliminer une partie de la population. Qui tire les rênes ? Dans quel but ? Une aventure à haut-risque pour les effacés.

 

Le plus de cette série, parce que même si on aime les séries comme Cherub ou Conspiration, c’est qu’elle est française. Même si les effacés voyagent beaucoup, elle se situe principalement en France et les intrigues pourraient être étrangement révélatrices de notre quotidien.

 

Bref les effacés tiennent toutes leurs promesses, et croyez-moi une fois que vous en aurez ouvert vous vous jetterez sur le second et ainsi de suite …

 

Attention série hautement addictive.

 

Les effacés c’est 6 tomes en tout, le dernier vient de paraître.

 

Un tour d’horizon rapide des différents tomes :

 

Tome 1 : Toxicité maximale

Un étrange laboratoire pharmaceutique décide de créer un virus mortel.

 

Début des aventures de Neil, qui contre son gré va découvrir un monde où son identité n’aura plus lieu.

 

Sauver d’une mort certaine, oui, mais à quel prix ?

 

Tome 2 : Krach Ultime

 

Les effacés sont de retour dans une aventure explosive, pour démanteler un krach boursier interplanétaire, mais qui tire réellement les manettes d’un tel enjeu ?

 

Tome 3 : Hors-jeu

 

Un tome au premier abord peut-être plus masculin, sans évidemment rentrer dans les clichés, ici est exploité le milieu du foot, et ses mystérieuses transactions. Mais le monde du foot flirte toujours avec celui de la politique.

 

Tome 4 : Face à face

 

Les choses s’accélèrent, les effacés passent à l’action et séquestre de hautes têtes pensantes dans une lieu à l’architecture délirante. Afin de révéler leurs vérités, aux portes de l’élection présidentielle, on ne laissera pas facilement les effacés dirent ce qui pourrait déranger.

 

Un tome qui ne laissera pas les héros indemne.

 

Tome 5 : Sombre Aurore

 

Les voiles se lèvent, les mystères se dévoilent les uns après les autres, Mandragore a disparu, les effacés se retrouvent livrer à eux-mêmes pour découvrir les sombres secrets de leur mentor. D’un bout à l’autre de la planète, la vérité est un chemin semé d’embûches.

 

Tome 6 : Station Dumas

 

Les derniers secrets vont être révélés.

 

Point final pour les effacés un tome toujours sous haute pression.

 

Ce qui est impressionnant, c’est que Bertrand Puard colle au plus près d’une actualité qui ressemble ou pourrait ressembler étrangement à la nôtre, il ancre son histoire et ses personnages dans un monde qui nous est familier, et nous laisse entrevoir des engrenages que commun des mortels nous envisageons pas dans son entièreté.

 

Une série sous haute pression, méticuleusement mis en place, vos neurones n’auront pas un instant de répit.

 

Un rythme de publication effréné pour une série innovante, dans un registre peu exploité dans littérature Young Adult.

 

Et si comme moi vous voulez avoir le plaisir de discuter avec Bertrand, n’hésitez pas à le contacter sur l’adresse mail leseffaces@gmail.com, je vous certifie qu’il répond toujours et avec plaisir.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Dossier : Les effacés : Ya Book