Description logo pour referencement
   

:: Coup de coeur pour Venenum ::

A la Une
auteur Charlotte Bousquet
N° ISBN978-2-35488-159-7
EditeurGulf Stream
CollectionCourants Noirs
Pages248
Parution2012-04-26
TypeRoman
Coup de Cœur YaBook !

Comment Descartes est-il vraiment mort ? Jana mène l’enquête ...

Philosophe, mathématicien, physicien…

Et si Descartes était plus que cela encore ?

 

 

Romans fantasy et fantastiques, polars historiques, jeux de rôles, nouvelles et autres articles universitaires… Charlotte Bousquet est partout, pour notre plus grand plaisir !

 

Philosophe de formation, passionnée par l’histoire et la mythologie, rien d’étonnant alors qu’elle se penche de plus près sur la mort de René Descartes.

 

Venenum est le 3e roman qu’elle publie dans la collection Courants Noirs.

 

 

En bref...

 

 

Jana, gamine des rues d’Amsterdam, est recueillie par le philosophe René Descartes. Celui-ci va lui donner l’éducation d’une jeune fille de bonne famille, traitant avec elle de philosophie, de sciences, développant son esprit critique et partageant avec elle ses réflexions et méditations.

Mais Jana ne perdra jamais le caractère fonceur et batailleur de son enfance. Aussi, lorsqu’elle apprend que son tuteur est en danger à Stockholm, elle n’hésite pas à s’échapper de la pension où elle était placée en France pour le rejoindre. La jeune fille arrive malheureusement trop tard. Descartes se meurt peu à peu, vraisemblablement empoisonné quoiqu’en disent les médecins.

Dès lors Jana n’aura de cesse de chercher son assassin à travers l’Europe et mettra un point d’honneur à remplir la mystérieuse mission que lui confie son bienfaiteur. Accompagnée par un taciturne bretteur, ce sera l’occasion pour elle de découvrir la face cachée de celui qu’elle aimait comme son père.

 

 

Criminologie et philo

 

 

Comment parler de Descartes sans évoquer ses théories ?

Charlotte Bousquet va même un peu plus loin et applique les réflexions du philosophe, à commencer par les quatre règles de la méthode exposées dans le Discours de la méthode.

Ainsi Jana mène son enquête en se fiant aux enseignements de son tuteur, et de nombreuses autres réflexions ressurgissent au fil des situations rencontrées par la jeune fille. Le travail de Descartes ne serait-il pas d’ailleurs la cause de son assassinat ?

Voilà une belle occasion de dépoussiérer l’image du grand homme, et qui l’eut cru, de prendre plaisir à réviser un peu ses cours de philo, sans se prendre la tête, et presque pourrait-on dire... en s’appuyant sur des exemples concrets ??? L’auteur va même profiter de certaines positions de Descartes pour appuyer un thème récurrent dans sa bibliographie : l’émancipation de la femme.

Jana montre une farouche volonté de prendre sa vie en main, quitte à bousculer les codes de bienséances et la morale de son époque. Enquête sur la mort de son tuteur mais aussi quête d’elle-même : qu’est-ce qui détermine ce qu’elle est ? Son corps ou bien son âme ? Son sexe doit-il déterminer ce que sera sa vie ?

 

 

Un polar historique aux allures de cape et d’épée

 

 

Intrigues royales, duels à l’épée et confrontations en alexandrins : aucun doute, nous sommes au XVIIe siècle !

Faits réels et fiction restent tout au long du roman étroitement intriqués. Il y a réellement des doutes, encore aujourd’hui, sur les causes du décès du philosophe, officiellement mort de maladie. L’auteur se calque autant que possible à l’Histoire, nous offrant même la surprise de croiser d’autres personnages célèbres, comme le truculent Cyrano de Bergerac, au caractère fidèle à celui que l’on connait. Charlotte Bousquet aime la précision, tant dans les repères historiques que dans le choix de ses mots. On sent en amont du travail d’écriture une recherche poussée sur le langage de l’époque, tant sur le vocabulaire que sur la prose. Une position tout à fait cohérente avec le genre.

 

 

Un bémol ...

 

 

Toutefois, on pourrait reprocher à Venenum un manque de repères historiques et géographique pour suivre Jana dans sa quête. Le rythme soutenu de ses aventures nous laisse peu de temps pour assimiler la politique agitée du XVIIe siècle et de repérer les rôles des nombreux personnages historiques impliqués. Des explications plus poussées sur la situation politique de l’époque et les enjeux des nombreux conflits auraient été les bienvenus dans les annexes.

Si Venenum n’atteint pas l’excellence de Noire Lagune, le plaisir de retrouver la belle plume de Charlotte Bousquet est bien là.

L’on peut saluer au passage, Aurélien Police, illustrateur de la collection, pour ses superbes couvertures.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Coup de coeur pour Venenum : Ya Book