Description logo pour referencement
   

:: Coup de coeur pour Le Retour des Morts ::

A la Une
auteur John Ajvide Lindqvist
N° ISBN978-2-7533-0152-8
EditeurTélémaque
Pages360
Parution2012-06-28
TypeRoman
Coup de Cœur YaBook !

Quand nos défunts bien-aimés décident de rentrer à la maison…

Depuis quelques années, les écrivains nordiques se sont surtout fait connaitre dans le monde du polar. John Ajvide Lindqvist donne la preuve qu’ils ont aussi leur place dans le fantastique. Déjà remarqué avec les vampires de son 1er roman, Laisse-moi entrer, le Suédois se lance cette fois-ci dans l’univers du mort-vivant avec un point de vue tout particulier.

« Je crois qu’il fait semblant d’être en vie »

David est humoriste dans un restaurant-cabaret...
Elvy partage un don particulier avec sa petite-fille Flora...
Mahler a pris sa retraite pour tenter de maintenir à flot sa fille Anna...
Leur point commun ? Tous ont perdu un être cher ces 2 derniers mois… Et vont devoir faire face à une situation peu commune. Un soir d’été, ceux qu’ils ont tant aimés et pleurés, ceux dont ils n’ont pas encore fait le deuil, se relèvent et tentent de rentrer chez eux…

Oubliez tous ce qu’en quoi vous avez toujours cru. La religion, la science, la vie, la mort… Oui, tout cela va être remis en question…

Une histoire de zombies ? Non, de revivants.

Et c’est là la grande différence. Pourtant, tout y est : des morts qui se relèvent sans que l’on comprenne comment, les corps sans âmes se trainant dans les rues, la putréfaction et la pestilence, la peur de la contamination, le déploiement militaire et un petit groupe de résistants. Sauf que…

 

Ici, les cadavres ne sont pas avides de plonger leurs dents dans vos entrailles et les résistants ne luttent pas pour la sauvegarde de l’humanité mais pour le droit des morts… Si si ! Mais n’y voyez rien de drôle, Le Retour des Morts s’approche plus de la tragédie que de la comédie gore. John Ajvide Lindqvist s’attaque au mythe du mort-vivant avec une approche métaphysique, en s’appuyant sur notre rapport à la Mort et à l’inconnu.


Quelques extraits de rapports militaires et médicaux, des articles de journaux, d’émissions télévisuelles en explications du mouvement général qui agite Stockholm, et le suivi de quelques individus épars, heure après heure, puis jour après jour.

Tous ont leur propre conception de la Mort. Tous n’en sont pas au même point dans le processus de deuil. Chacun va faire face à sa façon pour gérer une situation inconcevable. Comment accepter cela ? Comment intégrer ce phénomène à nos croyances, qu’elles soient religieuses ou scientifiques ? Et surtout comment accueillir ce cadavre immonde auquel se rattache encore une part d’un être aimé ? 

Avec des images aussi horribles et aussi fidèles à ce que l’on peut attendre d’une histoire de morts-vivants, Lindqvist arrive à nous parler d’amour, dans un roman où les vivants sont loin d’avoir le meilleur rôle.


Plus d’angoisse que de violence.

Où est l’horreur alors ? Les fuites ensanglantées, la peur, la violence, ce frisson que l’on attend face à des histoires de morts-vivants ? Tout est là, en bien plus subtil. On ne ressent pas tout de suite la peur, elle s’insinue à notre insu, ne se révélant qu’à chaque fois que l’on pose le livre. C’est à cet instant que l’on prend conscience de nos épaules contractées, de cette petite boule dans le ventre. Et des bruits inconnus dans la pièce d’à côté…

L’horreur est savamment distillée dans la structure du roman. Le lecteur est maintenu en permanence dans une attente angoissée des événements. Les indices d’une explication possible, voir d’un possible dénouement -pour les optimistes- sont disséminés, tronqués. On espère une explosion qui n’en finit pas de gonfler.


Le rythme très lent de l’histoire est contrebalancé par le découpage du texte. Le réveil des morts est suivi jour après jour, heure après heure, mais chaque heure par un protagoniste différent. Il en ressort un sentiment d’urgence qui accentue d’autant plus la lenteur de l’histoire. Cinq jours à se ronger les ongles jusqu’au sang, à défaut d’imaginer des zombies le faire pour vous…

Les amateurs de zombies ne sont pas convaincus ? Tant pis, Le Retour des Morts saura sans nul doute trouver ses lecteurs.

1 Message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Coup de coeur pour Le Retour des Morts : Ya Book