Description logo pour referencement
   

:: Chronique : Yankov de Rachel Hausfater ::

A la Une
N° ISBN9782364744539
EditeurThierry Magnier
Pages145
Parution2014-04-16
TypeRoman
Coup de Cœur YaBook !

Il n’y a pas de mot assez fort pour décrire les atrocités de la guerre, encore moins quand elle a touché les enfants ...

La guerre est d’autant plus atroce et cruelle quand elle touche les civils, même quand ceux-ci sont des enfants, conséquence d’une guerre sans-merci, qu’on a trop vite envie d’oublier, mais pour que la Mémoire perdure, il est d’utilité de lire ce genre de romans, ce qui vous prenne aux tripes, qui ne vous laissent pas indifférent, et surtout qui vous rappellent que oui ça a existé.

 

Yankov est un témoignage de l’Histoire, d’un enfant rescapé des camps de la mort lors de la seconde guerre mondiale, comme tant d’autres, seul, sans famille, ayant tout perdu jusqu’à leur humanité, et leur enfance.

Ils sont libérés par les américains parqués au départ, dans savoir quoi en faire, puis, puis envoyés dans une maison d’enfants.


" - C’est la libération !

Mais c’est quoi la libération ?

Moi j’ai tout oublié de la liberté ... "

 

Mais comment continuer à vivre quand on a tout perdu ? Comment redevenir un enfant après les atrocités vécues ? Comment penser à un avenir quand le sien n’était que survivre jour après jour pour éviter de finir dans une cheminée, ou de se battre pour un quignon de pain ?

 

" Ici, il n’y a plus de mamans, pour personne, depuis longtemps.


Et sans maman, on ne peut pas être un enfant."

 

 

C’est sur ces questions que Rachel Hausfater nous livre avec des mots justes, mais durs, le quotidien de Yankov, qui a tout perdu, qui jour après jour va se battre pour survivre, mais surtout pour réapprendre à vivre.

 

Et redécouvrir des moments d’enfants :

 

" Il y a eu un autre moment bien, le jour des petits-suisses. Ça non plus, personne ne connaissait, ces petits escargots blancs et molassons qui se déroulent lentement et qui savent voler.

C’est pas moi qui ai commencé, mais j’ai bien continué ! "

 

Libéré, dans l’attente, puis choisissant la France pour exil, Yankov, un peu animal dans les premiers temps, va petit à petit retrouver sa part d’enfant, puis l’espoir, et l’avenir.

 

Apprendre une nouvelle langue, à revivre, les uns avec les autres, plutôt que les uns contre les autres,ne plus faire preuve de brutalité pour survivre, sans être tout à fait vivant. Jusqu’au jour Donna va faire son apparition, elle va leur offrir cette part d’humanité qu’ils ont oublié, leur redonner une raison de vivre, alors qu’ils ont tout perdu, une image maternelle qui va les reconstruire. Et surtout leur offrir un avenir.


" Mais quelqu’un.

Quelqu’un vient.

Enfin. "

 

Un roman-témoignage bouleversant à lire dés 13 ans.


" Yankov est l’un des mille enfants juifs déouverts le 11 avril 1945 par l’armée américaine à son entrée dans le camp de concentration de Buchenwald (...)

Ces enfants perdus, sacrifiés, ont pourtant, après un long et douloureux parcours, retrouvé l’envie de vivre et sont devenus des hommes."

 

A découvrir aussi le site de l’auteur Rachel Hausfater

 

Pour finir une dernière citation très poignante :

 

" Je veux pas ses caresses !

Car la tendresse, ça ment.

Ça fait croire aux mamans..."


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Chronique : Yankov de Rachel Hausfater : Ya Book